J'ai décidé un jour de faire de la peinture
pour parler de notre fragilité, nos doutes, nos peurs,
mais aussi de notre détermination, notre force …...
C'est une histoire d'équilibre, de possibilités .
Alors une réalité s'est imposée à moi, celle du temps.
Le temps m'obsédant, cela devenait angoissant mais par la même occasion attirant .
Et si la peinture avait le pouvoir de suspendre le temps ?
Il n'y aurait ni début, ni fin ….

Mais ce sont les arbres qui m'ont attirée vers l'extérieur .          Les corps et les portraits étant , alors, mes principaux           
sujets , je regardais sans regarder , toujours centrée sur
moi-même.
J'ai décidée , alors, de prendre ce que la nature nous donne
à voir .
Aussi la principale difficulté sera de rendre vivant tout ce joli monde monde et de faire les bons choix.
Affaire à suivre…………………….

 

Caroline BALLET